Sous le même toit – Chapitre 66

Les deux jeunes filles passèrent près d’une heure couchées, dans les bras l’une de l’autre, juste à s’embrasser et à se murmurer des mots d’amour. C’était tout ce dont elles avaient besoin et envie cette nuit là.

– Tu ne m’avais pas dit pour ça. Dit Laure en glissant ses doigts dans la mèche rouge qui tombait sur le visage de sa petite-amie.

– Je l’ai fait il y a quelques jours. Tu aimes ?

– Oui, ça te va bien.

Nathalie sourit et posa ses lèvres sur celles de Laure, pour la millionième fois de l’heure.

– Il y a autre chose que je ne t’ai pas dit. Chuchota-t-elle après un moment.

– Quoi ?

– J’y pensais depuis un petit moment, j’espère que tu vas aimer.

Nathalie semblait un peu hésitante, ce qui surprenait Laure et attisait sa curiosité. Mais elle se contenta d’attendre en fixant la jeune fille l’air interrogatif. Celle-ci alluma d’abord la lampe de chevet, puis releva son tee-shirt et tira sur son short. Les yeux de Laure s’agrandirent et sa bouche forma un o.

– Tu t’es fait tatouée !? S’exclama-t-elle en se relevant pour mieux voir.

– Oui. Tu en penses quoi ?

Le tatouage, plutôt discret au bas du ventre, représentait une fleur reliée à des courbes qui commençaient à la limite de son pubis.

– Woh ! Mais ça a dû faire mal !

– Oh ouais ! Mais ça va, j’ai plutôt bien supporté.

Du bout du doigt, Laure suivit les lignes du dessin. Et puis elle tourna une tête horrifiée vers Nathalie qui eut l’air inquiète.

– Mais … t’as dû te mettre nue pour le faire ???

– Pas totalement. Répondit la nouvelle tatouée avec un léger rire.

– Ohlàlà, c’est vraiment un truc que je pourrais jamais faire ça.

– C’est la douleur ou le fait de se déshabiller que t’aimes le moins en fait ?

– Les deux. Grimaça l’adolescente en s’allongeant à nouveau aux côtés de Nathalie.

– Bon, mais tu m’as pas dit. Tu aimes ou pas ?

Plongeant ses yeux dans ceux tout noirs qui la fixaient, Laure réalisa que sa petite-amie attendait avec une réelle anxiété son avis, redoutant qu’elle puisse désapprouver. D’un sourire, elle la rassura.

– J’aime bien. C’est plutôt sexy même.

Nathalie se détendit instantanément, la fierté se reflétant dans son sourire.

– Et ton père ?

– Quoi mon père ?

– Il va en penser quoi tu crois de ce tatouage ?

– Il n’a pas à le savoir. C’est hors de sa vue.

Laure secoua la tête.

– Tu as oublié qu’on partait en vacances à la plage dans une semaine ?

– Non, mais j’ai tout prévu. J’ai acheté un super ensemble avec un short de bain qui le dissimule pile-poil.

– Ok.

– Et puis s’il le remarque quand même, et bien tant pis, maman était d’accord elle.

– Ta mère a l’air d’être quelqu’un de super cool. Tatouage, concert de Muse …

– Ouais, elle est géniale. Et Muse c’était … trop waouh ! En plus elle s’est éclatée autant que moi, c’était vraiment le meilleur des cadeaux d’anniversaire.

– J’espère que celui que j’ai pour toi n’aura pas l’air trop nul à côté alors.

Nathalie se recula pour mieux regarder sa petite-amie.

– Tu as un cadeau pour moi ?

– Ben évidemment, pourquoi cet air surpris ? C’est pas parce que tu n’étais pas là le jour de ton anniversaire que j’ai rien prévu. Je suis ta copine quand même !

Nathalie sourit, et ses yeux brillèrent d’excitation.

– C’est quoi ?

– Tu le veux maintenant ? Demanda presque timidement Laure.

– Oui !

– Ok. Bouges pas !

L’adolescente se leva pour aller chercher son présent, caché dans un tiroir du bureau. Sur le lit, Nathalie s’était redressée, attendant simplement.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *