Joy Loukas – Chapitre 21 : Une nouvelle vie

Lilia roulait lentement dans les ruelles du quartier sud de Tankimo. Nous étions à la recherche d’activités suspectes. En clair, de démons meurtriers qu’il faudrait éliminer. Cela ressemblait plus à ce que j’avais l’habitude de faire. Et j’avais hâte d’en tomber sur un.

Hâte ? Depuis quand l’idée de tuer des démons m’excitait-elle ? Heureusement que je ne conduisais pas car cette prise de conscience m’aurait fait freiner net. Parce que oui, j’étais plutôt excitée et cela ne me ressemblait pas. Je n’avais jamais pris de plaisir à être une chasseuse de démons. Il y a quelques jours encore, je fustigeais cette vie faite de sang versé. Alors qu’est ce qui avait changé ?

Ce qui avait changé, c’était ma façon de voir le monde. J’avais découvert que les démons n’étaient pas tous des bêtes sanguinaires. Ils n’étaient finalement pas si différents des humains. Il y en avait des bons comme des mauvais.

Et pas plus tard que ce matin, j’avais aidé deux démons. Deux démons qui avaient pleuré de joie en nous remerciant. Et j’étais plutôt fière. C’était bien la première fois que j’éprouvais de la fierté à faire quelque chose. C’était sans doute cela qui était différent. Aujourd’hui, ma vie n’était plus remplie que par des tueries. J’aidais également des personnes, des démons.

Et quelque part, le fait que les démons n’étaient pas tous maléfiques, cela signifiait pour moi qu’il y avait de l’espoir dans ce monde. J’avais une nouvelle vie devant moi. Une vie plus juste avec un travail satisfaisant. Il me manquait désormais un « chez moi ».

Je soupirai bruyamment en repensant à l’overdose de rose.

_ Qu’est qu’il t’arrive ? demanda Lilia.

_ Il faut que je me trouve un appart rapidement. Grommelai-je.

_ Pourquoi rapidement ? Quelque chose ne va pas chez Chris ?

J’avais l’impression qu’elle pensait à Max en disant cela, parce qu’il était un démon.

_ Chris est sympa, et toute sa famille aussi. Mais la déco de la chambre de sa fille ne me plaît pas.

La démone éclata de rire.

_ Tu sais, me dit-elle quand elle eut reprit son sérieux, j’ai une chambre de libre dans mon appart.

_ Tu me proposes une colocation ? Demandais-je, incrédule.

_ Oui.

Elle avait tourné la tête vers moi guettant ma réaction, et comme elle ne regardait plus la route, j’eus très peur. Mais sa proposition me plaisait.

_ D’accord. Mais regarde devant toi s’il-te-plaît.

Oui, une nouvelle vie commençait pour moi. J’allais avoir mon « chez moi » avec une colocataire en prime. Et surtout, réalisai-je en souriant, j’avais désormais une amie.

Fin.

5 réponses

  1. J’avais donc deja lu cette superbe histoire. J’espérais qu’il y ai une suite tant j’avais aimé la premiere fois et cette deuxième aussi d’ailleurs
    Merci

  2. Coucou Milie,
    Moi aussi je serais intéressée par une suite.
    J’ai littéralement dévoré tes 21 chapitres. Je suis fan de ton écriture et accroc à tes suites. J’aimerais sincèrement savoir comment cette histoire évoluera. Certes, j’imagine mes propres suites à défaut d’avoir les tiennes mais je serais ccomblée si je pouvais savoir ce que, toi, tu as en-tête.
    Bonne soirée à toi

    • Bonjour.
      J’ai commencé à écrire une suite à cette histoire.
      Mais d’ici à ce que je le mette sur ce site, il peut se passer encore pas mal de temps. :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *