Joy Loukas – Chapitre 17 : Mauvais choix

J’avais peut-être fait un mauvais choix en acceptant de travailler à l’agence. Non, l’erreur ça avait été de quitter Korks. C’était un changement trop important pour moi. A Korks, je tuais les démons sans me poser de questions. Ici, il y avait tout simplement trop de démons. Cela me rendait nerveuse.

Il y avait d’abord Hermès, le médecin qui était beaucoup trop grand et musclé. Je ne pouvais m’empêcher d’être sur le qui-vive dès qu’il se trouvait dans la même pièce que moi. Et malheureusement pour moi, il ne cessait de faire des allers-retours entre son cabinet médical et la pièce principale où je me trouvais.

Deux autres démons se trouvaient dans le bureau de Chris avec celui-ci. Mon oncle m’avait affirmé que c’était des clients et qu’il n’y avait rien à craindre. Je m’inquiétais cependant. J’avais l’impression que son jugement était faussé par le fait qu’il côtoyait beaucoup de démons.

_ Salut !

Je vis Lilia sur le seuil de la porte me souriant. Paradoxalement, je fus heureuse de la revoir. Elle était une démone mais je m’étais habituée à elle. Et même, je m’étais mise à l’apprécier.

_ Salut. Répondis-je en lui rendant son sourire.

Je ne l’avais pas revu depuis la veille, lorsque mon oncle lui avait dit de disposer. Elle vint s’asseoir dans un fauteuil proche du mien.

_ Tu as déjà fait connaissance avec tout le monde ?

_ Oui.

J’avais rencontré chaque membre de l’agence Dante & cie, et aussi la famille de Chris chez qui j’avais passé la nuit. J’avais d’ailleurs dormi dans la chambre totalement rose, depuis les murs jusqu’aux oreillers, de Flora sa fille de quatre ans. J’aurais presque préféré la chambre de son démon de fils.

La porte du bureau s’ouvrit. Je me raidis à la vue des deux démons.

_ Bien, tu es là Lilia ! s’exclama Chris.

L’intéressée sauta sur ses pieds.

_ Bog et Récoum, ici présents, ont un problème avec leur employeur. Il faut les accompagner pour récupérer leurs salaires.

_ Ok, je m’en charge.

Chris me regarda avec un moment d’hésitation, puis ajouta :

_ Joy, tu y vas aussi.

J’acquiesçai. J’avais sans doute fait le mauvais choix. Est-ce que Chris m’en voudrait si je tuai ses clients au lieu de les aider ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *