Sous le même toit – Chapitre 8

– Les filles, ce soir c’est ciné ! Déclara Estelle alors qu’ils étaient tous en train de déjeuner un samedi.

– Voir quoi ? Demanda Nathalie.

– Peu importe. Je vous laisse choisir.

Laure leva les yeux au ciel. A tous les coups, il s’agissait d’une lubie de faire quelque chose en famille.

– Vraiment ? On a le choix ? Interrogea la plus âgée des adolescentes, sceptique.

– Tout à fait.

– Mais par pitié, pas un film romantique ! Intervint Francis.

Laure rit tandis que sa mère prenait la défense des comédies romantiques. Un débat fut lancé sur la niaiserie de ce genre de films.

Plus tard, alors que Laure jouait à un mini jeu en ligne sur son ordinateur portable, Nathalie vint dans sa chambre.

– On le fait alors ?

Laure ne voyait pas de quoi la jeune fille parlait et se contenta de lui lancer un regard confus.

– Choisir un film !

– Ah ! Oui. Non. Enfin … tu peux le choisir … toi. Cela m’est égal.

Le rouge lui monta aux joues tandis qu’elle bafouillait, perturbée comme toujours pas la simple présence de celle qui faisait battre son cœur.

– Non. Nous sommes censées le choisir ensemble. Répondit Nathalie en arborant un petit sourire amusé.

Et elle s’avança jusqu’à Laure qui était assise devant son bureau. Cette dernière ne réagit pas tout de suite lorsque Nathalie lui désigna son ordinateur.

– Tu cherches les films à l’affiche alors ?

– Euh … oui.

Laure s’exécuta. Une page avec la liste des films apparut à l’écran. Un frisson lui parcourut le corps lorsqu’elle sentit un souffle chaud dans son cou. Nathalie s’était penchée derrière elle pour regarder l’écran et son visage était tout proche.

Trop proche ! Bon sang, qu’est ce qu’il fait chaud d’un coup. Mon corps va finir par me trahir si elle reste comme ça.

Laure fixait l’écran sans regarder les films, les joues rouges, les mains moites, le cœur battant à toute allure.

– Tu peux mettre le résumé du troisième ?

La voix de Nathalie sembla à l’adolescente délicieusement suave. Tandis qu’elle exécutait avec automatisme ce que Nathalie lui demandait de faire, son esprit s’égarait vers le souffle qu’elle sentait dans son cou, vers la bouche que quelques centimètres seulement séparaient de sa peau.

– Tu en penses quoi de celui-là ?

Laure hocha la tête, incapable de parler, et n’ayant aucune idée de ce qu’était le film.

C’était un film d’action plein d’effets spéciaux. Laure était assise entre sa mère et Nathalie. L’adolescente avait eu un peu de mal à se concentrer au début, après l’épisode de l’après-midi. Mais le film l’avait rapidement absorbé. Celle qui l’avait choisi avait bon goût.

Soudain, elle sentit un frôlement contre son bras posé sur l’accoudoir. Elle voulut l’enlever, mais à sa grande surprise une main le retint. Son rythme cardiaque s’accélérant, elle jeta un regard à Nathalie qui semblait toujours fixer l’écran.

Laure tenta de se concentrer sur le film alors que la main de Nathalie était posée sur la sienne. Mais rapidement, les doigts se mirent à la caresser, faisant de petits cercles sur sa main, puis remontant son bras.

Elle veut ma mort.

Laure avait l’impression qu’elle allait défaillir tandis que des vagues de chaleur traversaient son corps. Elle était vraiment soulagée d’être dans l’obscurité à ce moment.

Laure suivit d’un œil distrait la suite du film, la main de Nathalie se retirant peu avant la fin.

Dans la voiture sur le chemin du retour, elle gardait le silence pendant que tous parlaient du film. Elle observa à la dérobée l’autre adolescente, mais celle-ci ne lui accorda ni un regard, ni une parole. Pas même une fois rentrés à la maison.

Complètement perdue, Laure ne savait que penser. Elle se demandait même si cela s’était réellement passé ou si son imagination lui avait joué des tours.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *