Sous le même toit – Chapitre 7

En entendant la voix d’Estelle, Nathalie grimaça.

Et zut, ils sont déjà rentrés.

Elle n’avait pas vu le temps passer. C’était samedi, et les deux adultes étaient allés faire des courses en demandant aux adolescentes de faire le ménage dans le séjour et la cuisine. Evidemment, elle ne s’y était pas encore mise. Se préparant à subir les remontrances du paternel, elle sortit de sa chambre et descendit les escaliers.

Elle fut surprise de constater que tout était propre et rangé. Elle sentit une pointe de culpabilité en elle en réalisant que Laure s’était tapé le ménage toute seule. Elle avait dû y passer un temps fou.

Miss parfaite a encore cartonné.

Elle se dirigea vers la cuisine où tout le monde semblait être.

– Laisse les courses Laure ! Nous allons ranger. Tu as déjà bien travaillé. Dit Estelle.

– Tu n’as pas fait le ménage toute seule, n’est-ce pas ? Nathalie t’a aidé ? Demanda Francis sceptique.

Nathalie s’arrêta, restant hors de vue

Ouch, ça va barder pour moi !

– Bien sûr ! Nous l’avons fait à deux. Mentit Laure avec aplomb.

Là, je suis sur le cul.

Nathalie s’éclipsa dans sa chambre, stupéfaite. Elle ne comprenait pas pourquoi la fille avec qui elle vivait se comportait de cette façon. Aucune autre personne qu’elle connaissait n’aurait fait les corvées des autres puis menti à ce sujet. Pas gratuitement en tout cas ! Quel intérêt pouvait-elle en tirer ?

Peut-être essayait-elle de se faire bien voir. Pas des parents, sinon elle aurait avoué avoir tout fait toute seule. Mais Laure étant attirée par elle, c’était peut-être une façon de la séduire. Cependant, lorsque l’adolescente faisait ce genre de choses, car ce n’était pas vraiment la première fois, elle le faisait lorsqu’elle pensait que Nathalie ne voyait pas. Cette dernière, qui s’était mise à l’observer discrètement, avait remarqué que la jeune fille rangeait régulièrement les affaires qu’elle éparpillait dans la maison. Et il lui arrivait de faire la vaisselle à sa place. Mais c’était la première fois qu’elle l’entendait mentir pour la couvrir.

Nathalie attendit tout le reste de la journée que Laure vienne lui en parler. Mais celle-ci ne le fit pas et cela la perturbait. A moins de prendre son pied en faisant le ménage, ce qui ne pouvait être le cas d’une personne normalement constituée, il n’y avait aucune raison valable pour que quelqu’un fasse un acte aussi … désintéressé.

Nathalie frappa à la porte de la chambre de Laure alors que les parents regardaient le film du soir. Celle-ci fut étonnée de la voir.

– Pourquoi as-tu menti à mon père tout à l’heure ? Je ne t’avais rien demandé !

Le ton avait été plus dur que ce que l’adolescente avait voulu. Laure tressaillit et baissa les yeux.

– Je … voulais t’éviter de te faire disputer.

– Pourquoi ?

– Parce que … ce n’est pas agréable de se faire disputer. Je voulais rendre service, c’est tout.

– C’est tout ? Interrogea Nathalie, étonnée.

– Oui.

– Tu ne vas rien me demander en échange ?

Laure releva brusquement la tête. L’air mi surpris, mi indigné qu’elle avait donna à Nathalie sa réponse et elle eut honte d’avoir seulement songé à ça.

– Le chantage, ce n’est pas mon truc.

Evidemment que non ! Tu es une fille bien trop gentille pour ça. Merde ! Je me sens vraiment minable à côté.

– Dans ce cas, merci. Même si tu n’avais pas à faire ça.

Laure rougit, ce qui fit sourire Nathalie. Elle allait sortir de la chambre, puis se ravisa et demanda :

– Pourquoi es-tu toujours aussi gentille ?

– Je ne sais pas. Dit-elle en haussant les épaules.

Nathalie lui fit un sourire charmeur avant de sortir, un qu’elle savait lui faire beaucoup d’effet.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *